Captain Cause Retour

Espérance Banlieues

Les inégalités scolaires ne sont pas une fatalité !

Social
Île-de-France

Avec 500 €,

Espérance Banlieues finance : 1 mois de scolarité pour un élève

Défi

80 000 jeunes sortent du système scolaire français sans qualification. 50% des élèves de 3ème n’ont pas la moyenne à l’examen écrit du brevet dans les réseaux d’éducation prioritaire. La fréquentation du patrimoine est de plus en plus liée au milieu social et moins d’un jeune sur deux âgé de 15 ans a visité un lieu culturel. Plus de 40 % des jeunes de ces 1500 quartiers prioritaires sont au chômage. 

Cette situation injuste engendre tensions et conflits. Pour cette raison, Espérance banlieues accorde une attention particulière à chaque enfant afin qu’il puisse découvrir ses talents et les développer ensuite au sein de la société française.

Solution

Acteur complémentaire de l’Education nationale, Espérance banlieues répond à un enjeu d’équité scolaire et culturelle. L'association agit pour prévenir le décrochage scolaire dès le plus jeune âge. Elle transmet aux enfants des quartiers un enseignement et une éducation de qualité, auxquels seuls les plus favorisés accèdent aujourd’hui.

Espérance banlieues agit pour favoriser l’intégration réussie des jeunes et de leur famille dans la société française. Les écoles du réseau sont convaincues que pour vouloir construire ensemble l’avenir d’un pays, apprendre à le connaître et à l’aimer est un prérequis. Elles aident les jeunes à grandir pour devenir des citoyens libres et responsables, capables de s’engager avec fierté pour bâtir leur futur et celui de leur pays. En finançant une nouvelle classe, vous permettez à Espérance banlieues de pérenniser son action.

Un résultat récent

Espérance banlieues démontre qu’à l’échelle locale, elle réduit ces inégalités scolaires et culturelles. En fin de CP, 98% des élèves des écoles du réseau présentent une maîtrise satisfaisante de la lecture des mots à voix haute. En réseaux d’éducation prioritaire (REP), cette moyenne est de 60% et à l’échelle nationale, tout secteur d’enseignement confondu, elle est à 68%. De plus, 97% des parents d’élèves recommandent l’école de leur enfant.

A quoi servira l'argent ?

Espérance banlieues appelle à une mobilisation collective pour lutter contre ces disparités et s'adresse particulièrement aux entreprises qui souhaitent répondre au défi éducatif de ces quartiers. 17 écoles ont déjà été créées, dans ou à proximité des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Un objectif de réalisation

Financer une classe, c'est permettre à 15 élèves d’avoir les outils pour s’intégrer pleinement dans la société en citoyens libres et responsables, capables de s’engager avec fierté pour bâtir leur futur.

9 rue des Grands Champs , 75011 Paris

Chaque enfant est une promesse
Espérance banlieues développe partout en France un réseau d'écoles innovantes au cœur des quartiers prioritaires de la ville afin de réduire les inégalités sociales et le décrochage scolaire.

Espérance banlieues répond à un double enjeu d'équité scolaire et culturelle : prévenir le décrochage des élèves dès le plus jeune âge; les aider à grandir en citoyens libres et responsables au sein de la société française. 

Espérance banlieues a 10 ans et compte 17 écoles, 93 classes, 140 enseignants et directeurs.
Captain Cause